admin on 29 janvier 2014

D’ après un récit fabuleux de l’écrivain Mohamed El Bohli Ennayeli (1887-1968), il s’avère que les Musulmans, depuis l’ère du prophète Mohamed, jusqu’à la fin du 6ème Siècle de l’Hégire, ne fêtaient pas le Mouled.

Les premières festivités de l’anniversaire du Prophète musulman datent de l’époque du Sultan d’Irbil en Iraq, le Sultan Moudhafféredine Ibn Said Ibn Hassen Ettorkméni (555 – 630 : calendrier hégirien).
Ce sultan sunnite était le gendre de Salaheddine El Ayoubi, un grand chef militaire connu pour son courage et son abnégation lors des guerres des croisades.
Ce sultan musulman de pensée soufiste accordait beaucoup d’importance à la célébration de la fête du Mouled. Il autorisait l’organisation d’un grand festin qui débutait dès le premier jour du mois de Rabia I et continuait jusqu’au 12 du même mois, date de l’anniversaire du Prophète.

D’ illustres hommes de lettres, des poètes de grande renommée étaient les principaux animateurs des festivités. Ils échangeaient tantôt des chants lyriques et des poèmes où ils faisaient des éloges du Messager de Dieu, tantôt des psalmodies de versets coraniques.
Les danses persiques et soufies n’étaient pas oubliées. Le Seigneur Moudhafferedine n’hésitait pas à donner lui-même le coup d’envoi de ces danses.
Tout le beau peuple de Bagdad participait à cette solennité religieuse en commémoration de la naissance du Grand Prophète Mohamed, et profitait de la générosité du Sultan qui offrait gracieusement à ses invités de la nourriture.
Dans la Région du Maghréb et particulièrement en Tunisie, les premières festivités du Mouled datent de l’époque de l’Emir Abou Fares Ben Abdelaziz au début du VIII siècle de l’Hégire à l’époque des Hafsides.

Pour en savoir plus sur les Festivités du Mouled en Tunisie et autres traditions tunisiennes, visitez notre blog Traditions Tunisie.

Mouled en Tunisie - Assida aux pins d'Alep

Mouled en Tunisie – Assida aux pins d’Alep

Tags:

admin on 5 septembre 2013

Dotée d’un emplacement stratégique, la ville de Mahdia a été sujette à plusieurs conquêtes au fil des temps.  A travers l’histoire, cette ville a séduit ceux qui l’ont visité et a jalousement conservé son charme et son originalité. A l’origine, Mahdia était un comptoir phénicien. A l’arrivée des romains, elle a été occupée pour être un emplacement  favorable vers le IIIème siècle pour bâtir Le Colisée de Thysdrus (appelé aujourd´hui l´amphithéâtre d´El Jem). Cette œuvre architecturale est la mieux conservée après l ‘amphithéâtre de Rome.

Amphithéâtre El Jem

Amphithéâtre El Jem

Read the rest of this entry »

Tags: , ,

admin on 31 juillet 2013

« Je veux fonder ici une ville dont nous ferons notre place d’armes, qui sera une gloire pour l’Islam jusqu’à la fin des temps. » Disait Oqba Ibn Nafaâ à ses soldats. C’est de cette détermination et de cette volonté qu’est née la ville de Kairouan treize siècles plus tard. Cette ville demeure, jusqu’à aujourd’hui, une capital islamique spirituelle et quatrième lieu Saint de l’Islam.

Fondée en 670, Kairouan est la première ville islamique au Maghreb et elle a été le point de départ pour la conquête de cette région. En 705, et lorsque Ifriqya est devenue un gouvernorat sous la protection du Califat, la ville de Kairouan s’est rapidement étendue. Le ravitaillement de cette zone en eau était le souci majeur des habitants. Ainsi la ville s’est dotée de 15 bassins réservoirs pour s’approvisionner en eau. Il s’agit aujourd’hui d’un monument historique classé « Patrimoine mondial » par l’UNESCO.

La grande mosquée, l’établissement capital de la ville s’entoure de plusieurs administrations telles que : la poste, le trésor public, l’administration de l’armée…

 

Mosquée de Kairouan

Mosquée de Kairouan

Read the rest of this entry »

Tags: ,

Sidi Bou Said est un village perché sur une colline, situé  à une vingtaine de km de Tunis au nord- est de Tunis. Il compte près de 5000 habitants.
Ce village, portant le nom de son Saint, portait le nom de « Phare de Carthage » ou encore « Djebal Menara) (Djebel = montagne et Menara = phare). Cette appellation est due à sa position géographique dominant  Carthage.
Ce village n’a cessé de jouer le rôle de forteresse depuis le temps des Phéniciens (en 814 avant J.C)  jusqu’au dix-septième Siècle, en assurant la sécurité, la surveillance et la défense de Carthage.

Son appellation a changé depuis  la fin du Siècle dernier (vers 1893) et porte désormais le nom d’un Marabout appelé Abou Said.

Qui est Abou Said ?
Read the rest of this entry »

Tags: , ,

La Tunisie : berbères et phéniciens jusqu’ aux carthaginois et romains

La Tunisie est un pays riche en civilisations. Pendant des siècles, les peuples se sont croisés et recroisés pour donner un peuple hétérogène avec des mentalités et des traditions multiculturelles. Tout a commencé à la préhistoire !!

Tout commença il y a 15000 ans… ou un peu plus !!

Les traces de l’existence de l’être humain, en terres tunisiennes, remontent au paléolithique. Dans le sud-ouest du pays, l’archéologue Michel Gruet découvrit les premières traces d’une population nomades de chasseurs.

Village préhistorique de Kerkouane

Village préhistorique de Kerkouane


Read the rest of this entry »

Tags: , ,